Après avoir initié et mis en oeuvre il y a 8 ans le premier site de compost collectif* en pied d'immeuble à Paris, je suis devenu Maître-Composteur et, fort de cette expérience et de celle de mon activité professionnelle de consultant-formateur en développement durable, je propose désormais aux collectivités, bailleurs, associations de locataires, syndics, établissements scolaires et jardins partagés formation et accompagnement dans la mise en place de cette gestion locale de traitement des déchets organiques : le compostage. C'est ma
CompoStory
!

Jean-Jacques Fasquel, Maître-Composteur, Consultant-formateur en prévention des déchets et jardinage au naturel.

* désormais de plus en plus désigné par le terme "compostage partagé"

vendredi 7 juin 2013

J'ai testé le seau à Bokashi

Dans la série "J'ai testé", voici celui du seau à Bokashi pour lequel j'ai réalisé il y a déjà plusieurs mois deux générations de "choucroute" car il s'agit d'une lacto-fermentation anaérobie (sans oxygéne) de déchets organiques sur lesquels on rajoute régulièrement une pincée de son de Bokashi, des "micro-organismes efficaces".

Globalement je n'ai pas été convaincu pour les raisons suivantes :
- obligation d'acheter régulièrement du son de Bokashi
- l'ouverture du seau n'est pas aisé d'une main (et c'est souvent dans cette situation qu'on arrive avec des déchets) et le couvercle est par ailleurs fragile (il s'est en partie fendu lors de mon court test) 
- le rajout du son est une action supplémentaire contraignante 
- l'odeur résiduelle est assez forte et attire les moucherons (et encore mon seau était sur le balcon...)
- que faire de ma choucroute résiduelle si je vis en appartement et que je n'ai pas de jardin ?
- pour l'heure je ne peux pas dire que cette choucroute ait eu un effet dopant là où je l'ai incorporée au jardin

nb : j'avoue être un passionné-convaincu du compostage traditionnel en bacs et à priori sceptique vis à vis de ces nombreux procédés alternatifs ... mais au delà de mon à priori,  je suis un ancien scientifique rationnel qui juge sur les faits ...et un romantique qui juge sur le plaisir associé ...que je n'ai pas pris ;(


4 commentaires:

  1. Etant moi même scientifique travaillant dans la gestion des déchets à grande échelle, je me permet de vous donner mon avis ce le compostage à fermentation anaérobie.
    je peux vous assurer qu'un bioprocédé de fermentation lactique anaérobie conserve l'énergie bien plus qu'un procédé aérobie classique en extérieur...Le compostage par fermentation donnera toujours un meilleur résultat du point de vue des nutriments qu'un compostage extérieur utilisant l'oxygène
    en outre en Asie (Inde, Japon, chine, et asie du Sud est) le procédé anaérobie de fermentation est utilisé depuis plusieurs siècles avec l'ajout de bouse de ruminant pour l'activation du compostage, procédé qui a été largement développé en Afrique plutôt que le compostage classique . Le bokashi à ma connaissance est un procédé japonais qui reproduit ce phénomène de digestion à petite échelle, les bactéries digestive étant présente dans le starter en poudre.Ainsi les système de fermentation "choucroute" produise de l'ammoniac (AZOTE) en grande quantité, élément essentiel à la croissance des plantes, ce que ne réalise pas le composteur extérieur dans les me^me proportions.

    Pour ma part, étant Vietnamien par mon père, j'ai toujours fait fermenter mes déchets dans une grande poubelle, la "choucroute"obtenue est mélangée ensuite à de la terre que je laisse au repos 2 semaines.
    Le résultat est un terreau noir très fertil. en seulement quelque mois (2à3 mois).. personne ne peut en dire autant avec un compostage dit classique en tas à l'extérieur qui prend environ 8 mois dans d'excellente conditions.
    alors je pense qu'il est certain que composter en extérieur c'est simple mais le résultats est long et pauvre comparativement aux système anaérobie.
    Ex: aller voir les info sur les digestat des système de méthanisation.

    Bon après chacun doit se faire son avis

    Michel Quong

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai testé le bokashi et les résultats au jardin ont été magnifiques! même mes plantes d'intérieures ont profité du "jus" dilué, elles étaient resplendissantes! J'avais une terre minable et aujourd'hui on y trouve des vers de terre bien gras et vigoureux! j'ai de l'herbe qui pousse avec des tiges grosses comme mon pouce! Le seau n'est pas au point, mais ça vaut vraiment la peine de l'adapter!! gisela33

      Supprimer
  2. Bonjour ! J'essaie de trouver un Bokashi à Paris, est-ce que vous savez où je peux en trouver? Merci par avance !

    RépondreSupprimer
  3. Envoyez-moi un mail à jj.fasquel@gmail.com, j'en ai un d'occasion

    RépondreSupprimer

Merci d'indiquer votre adresse mail. Les commentaires anonymes seront ignorés.