Après avoir initié et mis en oeuvre il y a 10 ans le premier site de compost collectif* en pied d'immeuble à Paris, je suis devenu Maître-Composteur et, fort de cette expérience et de celle de mon activité professionnelle de consultant-formateur en développement durable, je propose désormais aux collectivités, bailleurs, associations de locataires, syndics, établissements scolaires et jardins partagés formation et accompagnement dans la mise en place de cette gestion locale de traitement des déchets organiques : le compostage. C'est ma
CompoStory
!

Jean-Jacques Fasquel, Maître-Composteur, Consultant-formateur en prévention des déchets et jardinage au naturel.

* désormais de plus en plus désigné par le terme "compostage partagé"

mercredi 8 novembre 2017

Sir Albert Howard, promoteur du compost


Même si le compostage est une technique séculaire, on attribue à l'anglais Sir Albert Howard (1873-1947), agronome et botaniste anglais, considéré comme l’un des pères de l’agriculture biologique, de l'avoir à nouveau promu et expliqué au début du 20ème siècle.

En 1905 il se rendit en Inde. Il y séjourna 29 ans et expérimenta de nombreuses techniques de fabrication du compost avant de choisir la Méthode Indore. Cette méthode consite en un mélange de trois quart de déchets végétaux et un quart de fumier. Les déchets sont diposés en couches et retournés pendant la décompostion.

Convaincu qu’un bon humus renforce la fertilité du sol, Howard concentre ses travaux sur le développement d’un compost idéal. À partir des années trente, il devient le principal opposant aux engrais chimiques .

Il fut à l'origine de la création de la Soil Association, visant à promouvoir les pratiques d'agriculture biologique. Il a résumé sa pensée dans sa dernière œuvre : Le Testament agricole. L'association Nature & Progrès en France s'est créée à l'image de la Soil Association.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'indiquer votre adresse mail. Les commentaires anonymes seront ignorés.