Après avoir initié et mis en oeuvre il y a 10 ans le premier site de compost collectif* en pied d'immeuble à Paris, je suis devenu Maître-Composteur et, fort de cette expérience et de celle de mon activité professionnelle de consultant-formateur en développement durable, je propose désormais aux collectivités, bailleurs, associations de locataires, syndics, établissements scolaires et jardins partagés formation et accompagnement dans la mise en place de cette gestion locale de traitement des déchets organiques : le compostage. C'est ma
CompoStory
!

Jean-Jacques Fasquel, Maître-Composteur, Consultant-formateur en prévention des déchets et jardinage au naturel.

* désormais de plus en plus désigné par le terme "compostage partagé"

jeudi 9 février 2017

Un compost de village en Kabylie




La semaine dernière je reçois un appel de Samir de Marseille qui veut monter à Paris visiter le compost partagé de mon immeuble car il a lancé un dispositif équivalent dans le village dont il est originaire en Kabylie. Curieux j’ai souhaité en savoir plus sur son projet plus global. 

Samir Kechit est originaire de Bouzeguene-Taourirt, un petit village de 4000 habitants situé à deux heures d’Alger. En 2014 la commune dont dépend son village décide de supprimer la collecte des déchets et la décharge à ciel ouvert dans laquelle ils étaient déversés … mais sans mettre en place d’alternative.

A la même époque le Dr Sidali, Président du Comité de village, vient d’organiser un séminaire pour inciter la population à s’engager dans l’action associative. Les jeunes du village vont alors créer l’association environnementale La Coline Verte. Conseillés par le professeur Hamoun de l’Université de Tizi Ouzou, Samir et ses amis vont ouvrir une déchetterie afin de pouvoir gérer le tri et le traitement des déchets  face à la carence de la puissance publique. Au démarrage les citoyens répondent peu présents jusqu’à ce qu’un jour ils organisent un nettoyage du village à 5h30 du matin ; à la levée du jour la propreté du village génère un déclic et la population adhère au projet. 

Puisqu’il n’y a plus de collecte, les villageois amènent leurs déchets  et les trient eux-mêmes. Un permanent et des membres de l’association sont sur place pour organiser et conseiller les participants sur le bon réceptacle dans lequel déposer tel ou tel déchet (plastiques, canettes, bouchons, médicaments, papier, biodéchets, verre, vêtements, …). Le verre, le plastique et les canettes sont revendus à un grossiste. Les biodéchets sont compostés dans 6 bacs de 1000 litres et le compost mur est mis à disposition des villageois. Les vêtements encore portables sont lavés puis offerts aux personnes dans le besoin. Une clinique récupère les médicaments. Malheureusement les papiers et cartons n’ont pas encore trouvé de débouchés et sont encore brulés dans un four auto-construit qui sera équipé prochainement de filtres pour limiter la nocivité des fumées. Ouvert quatre matinées par semaine la déchetterie devrait bientôt élargir ses plages horaires.

L’installation de cette déchetterie (coulage de la dalle de béton, fabrication des composteurs et du four, …) a été réalisée par les bénévoles de l’association et majoritairement financée par une souscription réalisée en porte à porte dans le village.  Seule la benne à aluminium et quelques containers ont été offerts par la commune. Les cotisations et dons permettent au programme de perdurer même si La Colline Verte souhaite désormais solliciter l’Etat algérien pour une subvention qui permettrait non seulement de pérenniser cette initiative mais également d’aller l’essaimer dans les communes alentours.

Aujourd’hui Taourirt et sa déchetterie autogérée (vidéo) font figure de pionniers et marchent sur les traces du célèbre village de Kamikatsu. Depuis 2003 les 1700 citoyens de cette bourgade japonaise trient eux-mêmes leurs déchets dans pas moins de 34 bacs différents. 80 % est déjà recyclé, ils devraient atteindre leur objectif de Zero Déchets en 2020.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'indiquer votre adresse mail. Les commentaires anonymes seront ignorés.